Archives de
Catégorie : Développement Durable

Le réchauffement climatique, c’est « has been »…

Le réchauffement climatique, c’est « has been »…


Image Creative Commons par Andreas Tille

C’est le titre de l’article que nous avons rédigé sur Ecolo-Info. Le réchauffement climatique, c’est has been et voilà pourquoi…
Halte au « réchauffement climatique », place au « dérèglement climatique planétaire »!!!!

Lire la suite le réchauffement climatique, c’est « has been »!

Un peu de sens dans ma vie: l’histoire du pêcheur et de l’homme d’affaires

Un peu de sens dans ma vie: l’histoire du pêcheur et de l’homme d’affaires

Bateau de pêche en Mozambique – Photo CC @ Steve Evans from Bangalore, India

En ces temps de crise économique, financière, voire de crise systémique, ou tout simplement de questionnements personnels se pose surtout la question du sens? Ce que je fais a-t-il du sens?

Voilà une histoire que j’ai trouvé très inspirante et que j’ai traduite pour vous: l »histoire du pêcheur et de l’homme d’affaires ou « qu’est ce que j’y gagnerai ? Cet article a été écrit à l’origine pour EcoloInfo.

Lire la suite Lire la suite

Dark vador, la force obscure au côté de la Earth Hour, ce soir 20h30

Dark vador, la force obscure au côté de la Earth Hour, ce soir 20h30

Merci à Annso pour nous l’avoir rappelé. Ce soir, samedi 27 mars 2010, l’opération symbolique planètaire « Earth Hour » va avoir lieu de 20h30 à 21h30. L’objectif: éteindre symboliquement ses lumières pendant une heure. Cette année, de nombreuses collectivités comme la ville de Paris et des grandes entreprises rejoigneront cette opération citoyenne.

Lire la suite Lire la suite

Consommation et gratuité vues par Ariel Wizman

Consommation et gratuité vues par Ariel Wizman

Nous trouvions cette réflexion intéresante d’Ariel Wizman (Philosophe, journaliste) dans « Etre de son temps » – relation aux objets et gratuité.

La consommation a cette caractéristique qu’elle est payante, elle comporte donc une certaine implication dans l’objet. Par cet engagement économique, l’objet est sommé de nous rendre quelque chose. On est tenu par là de le connaître un minimum. Bien sûr, on peut acheter un livre sans en lire une ligne. Mais quelqu’un qui achète un livre ou un disque se sent d’une certaine manière lié à ce livre ou à ce disque.

Maintenant, l’emballement du système de consommation fait qu’on accède à une sorte de lente dérive vers la gratuité. Economique et intellectuelle. Gratuité de tout qui ne facilite d’ailleurs la vie de personne. Un certain nombre de choses se révèlent gratuites, ou moins chères, ou à prix cassés, ou discount. Au passage, on s’aperçoit que les gens ont les mêmes difficultés matérielles et les mêmes frustrations intellectuelles.

Surtout, ce gratuit-là revient à un système d’accumulation primitive, un avoir pur, vidé complètement de son sens, vidé d’un vrai rapport substantiel aux choses

Oui obtenir un objet acquis gratuitement n’a pas la même valeur qu’un objet acheté. Facilement acquis, facilement, jeté aussi facilement! Même logique avec l’argent, « argent facile, dépense facile », « argent obtenu difficilement », « dépense rigoureuse », une consommation sans sens…

Vous trouverez aussi une réflexion aussi intéressante: mais qu’est ce qu’être de son temps?

Notre société de l’abondance, impacts économiques et écologiques… sur EcoloInfo

Notre société de l’abondance, impacts économiques et écologiques… sur EcoloInfo

Nous avons écrit un article pour Ecolo-Info sur la société d’abondance et leurs impacts économiques et écologiques au quotidien. Cet article montre que nous sommes dans une société d’abondance, que cette abondance, qui a des avantages sociaux (accès au plus grand nombre) a des conséquences économiques et au final se répércutent sur le plan écologique.

Lire l’article sur Ecolo-Info