TOUT ALLANT VERT: Le blog

Blog des fondateurs de l'entreprise verte et citoyenne Tout allant vert

Ce docu sur un recrutement est absolument à voir! Passé discrètement à la télé à une heure tardive (23h15), il mérite plus de visibilité. Ceux qui l’ont vu on déja réagit, cela commence à faire le buzz. La vidéo n’est malheureusement plus disponible sur le site de France2 mais il a été mis à disposition sur youtube. Dans tous les cas, on ne peut rester insensible devant un tel documentaire.

[*SPOILER* A lire après avoir vu le docu]
Personnellement, pour nous, ce n’est pas nécessairement représentatif d’une entreprise en particulier ou le fait de quelques individus, comme certains le reprochent sur internet en s’attaquant aux individus ou à l’entreprise. Combien d’autres entreprises ont le même fonctionnement? Les relations dans ces grandes entreprises se dégradent même avec leurs clients voir se déshumanisent.

Cela revèle plutot le malaise profond de notre société, de notre système du monde de travail de plus en plus déshumanisé, où le rationnel extrême l’emporte sur l’humain (faut faire du chiffre, coûte que coute). C’est un process de déshumanisation du monde du travail dans sa plus simple expression… le règne du monde financier, de la rentabilité à tout prix, que ce soit sur le dos de l’homme et/ou de son environnement.

Voir les liens qui citent le docu:
-« La gueule de l’emploi » : un document choc sur le recrutement, sur LeMonde.fr
- «La gueule de l’emploi»: Dix candidats dans la gueule du loup, 20 minutes
- « La gueule de l’emploi », retour sur l’émission de France 2 qui dénonce les méthodes d’embauche d’un grand assureur, La tribune
- Le recrutement est un rapport de force, Le Figaro

Développement Durable, Documentaires, Humeur, Vidéos

One Response so far.

  1. Hunkleberryfin says:

    Objet : candidature pour le poste de commercial assurance
    Madame, Monsieur,
    Sadomasochiste dans l’âme et malléable à souhait, je rêve depuis longtemps de trouver des recruteurs qui sauront m’étriper et m’agresser, me rendre mal à l’aise et envie de vomir par des épreuves débiles et me rabaisser dans ma dignité d’homme.
    J’apprécie qu’on me parle sur un ton paternisant, méprisant et sarcastique, et je serai ravi de le démontrer lors d’entretiens collectifs et individuels plutôt musclés. Ce challenge, excusez moi le mot, m’excite. J’ai hâte de me confronter aux autres candidats dans cette arène de gladiateurs et de les écraser sans ménagement. Pour ensuite avoir le plaisir de me faire à mon tour humilier par les lions puissants du GAN.
    J’aime beaucoup ce suspens que vous distillez, cette petite adrénaline de ne pas savoir sur quel poste je vais tomber. Moi qui adore les surprises, cela sera génial de découvrir ce que vous m’avez réservé.
    L’image du monde de l’entreprise que vous renvoyez donne envie de se lever chaque matin pour aller se battre dans cette belle cage aux fauves. Je ne peux pas concevoir que l’on passe à côté de cette faveur ultime qui est la proposition d’un hypothétique emploi (même en période d’essai), graal de notre société et synonyme d’existence sociale. Que coûtent quelques minutes d’inexistence en tant qu’homme si cela peut faire gagner une existence sociale à vie avec un beau CDI payé 1020€ net, ce qui est largement suffisant pour vivre ? Pourquoi vouloir plus quand on nous offre déjà cette chance fabuleuse de travailler chez GAN et de blaguer devant la machine à café ?
    Par ailleurs, fatigué de penser par moi-même, j’ai hâte de devenir un mouton formaté pour dépenser l’énergie ainsi économisée à réfléchir en vendant des assurances à vos clients.
    Je me tiens à votre disposition pour toute information complémentaire, y compris bien sur, sur ma vie privée.
    Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.