Le documentaire qui revèle la face cachée des ventes privées, « le marche de dupes »

Le documentaire qui revèle la face cachée des ventes privées, « le marche de dupes »

Professionnels dans le monde de la distribution, forcément ce documentaire nous interpelle… comment des sites internet arrivent à vendre des produits à prix cassés, à prix discount? Tout a un prix et notamment la qualité. Alors fait on vraiment des bonnes affaires ? Quand l’éthique en commerce à son importance? ou alors les consommateurs s’illusionnent en achetant « du prix »?



Ce documentaire révèle la face cachée des ventes privées et autres sites/magasins vendeurs de réduction, tout spécialement dans le secteur du textile. Ce documentaire peut il casser le mythe de la bonne affaire discount sur internet et des ventes privées? A vous de voir. D’autant plus surprenante est la réponse de la DGCCRF…

[EDIT] Le docu a été retiré par France5 probablement sous la pression de certaines entreprises. Voir le documentaire ici.

Dépechez vous, le docu est visible jusqu’au 5 juin. Un documentaire de Valérie Rouvière.
Résumé de France5

Les grandes marques de vêtements sont aujourd’hui à la portée de toutes les bourses. Sur les sites internet de ventes privées, dans les solderies ou dans les magasins d’usines, les rabais atteignent jusqu’à 70% !
Mais que valent réellement tous ces articles bradés ? Selon les leaders du secteur, il s’agit des invendus des collections passées. Mais comment ces produits peuvent-il alimenter le marché, désormais colossal, du déstockage ?
Ce film explique qu’il existerait en réalité un réseau caché de production au rabais : de nombreuses marques fabriquent des articles de moins bonne qualité pour les vendre à des prix soi-disant cassés.
Sur Internet, en boutique ou dans les centres de marques, en France, en Italie et jusqu’en Tunisie, ce documentaire enquête…

Lien: http://documentaires.france5.fr/documentaires/ventes-privees-le-marche-de-dupes
[EDIT] Le documentaire a été retiré du site de France 5 car ce documentaire dérange. Le nouveau lien est ici
Plusieurs points intéressants:
– La notion de déstockage a été abusée puisque certains ne font pas que liquider leur stock mais font des productions spéciales pour les magasins dits de « déstockage ». La pratique semble courante dans le métier… on ne vend plus du produit mais de la réduction. Sauf que le consommateur lui ne le sait pas.

– Dans le tas, y en a qui font vraiment des bonnes affaires à partir du moment où c’est du « vrai » déstockage.

– Du point de vue de la marque, cela ressemble à de la segmentation en fonction du canal de distribution de vente. On vend les produits top qualité en boutique, ensuite en centre de marques (magasins d’usine, etc…) et enfin chez les discounters. Ceux qui veulent la marque mais pas au même prix, auront un produit de qualité différente (selon le reportage 3 niveaux de qualité). Bref comme le dit l’un des commerciaux, on touche une population qui sans la réduction n’aurait jamais acheté le produit. D’un point de vue marketing, ca peut se défendre. Là où on peut être gêné c’est qu’on fait croire que les produits s’équivalent…

– La DGCCRF part du principe que le consommateur est intelligent et sait faire la différence, ce qui fait que tout cela est légal. D’autant qu’en effet, vous pouvez retourner le produit si vous n’êtes pas satisfait (délai de rétractation) en ecommerce ou que vous n’êtes pas obligé d’acheter le produit en magasin après l’avoir essayé et touché.

– Ce qui nous choque le plus, c’est de prendre ce fameux prix de référence barré en fait qui correspond à un produit différent de qualité différente. Bref le client veut de la réduction, il a de la réduction sur du vent…

– En gros, les marques luttent contre la contrefaçon vu qu’elles perdent de l’argent… cependant elles sont prêtes à faire des produits de moindre qualité. Hypocrisie? ou peux t-on voir cela comme une réaction à la contrefaçon pour répondre au besoin social d’une population qui veut porter de la « marque » sans en payer le prix ?

3 réflexions sur « Le documentaire qui revèle la face cachée des ventes privées, « le marche de dupes » »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *