Citation du développement durable: Chef Seattle ou Antoine de Saint-Exupéry?

Citation du développement durable: Chef Seattle ou Antoine de Saint-Exupéry?

Dans notre livret pédagogique, nous mentionons intentionnellement sur notre dernière page la citation suivante

« Traitez la terre, la nature et les animaux comme il se doit; elle ne vous a pas été donné par vos parents, elle vous a été prêté par vos enfants. » (selon un vieux proverbe indien).

En effet, nous avions décidé de pas utiliser la citation suivante plus connue, histoire un peu de changer:

« Nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants »

attribuée à Antoine de Saint-Exupéry.

Car peut être ne le savez-vous pas encore, il y a une polémique sur l’origine de cette citation. Est-elle vraiment d’Antoine de Saint-Exupéry?


Des indices…

La première fois, c’était lors d’une discussion avec Gaëlle Bouttier-Guérive (auteur de l’excellent guide ‘Planète Attitude’ du WWF et bientôt d’un nouveau best-seller chez le même éditeur), nous apprenions que cette citation ne serait donc pas du fameux Antoine de Saint-Exupéry mais du chef indien Seattle.

La deuxième fois, c’est à travers un email de Raymond Leduc, secrétaire de documentation. Les résultats de sa recherche sont des plus intéressants. Ainsi on aurait attribué l’origine de la citation à: David Bower, Elmer MacKay, le commandant Cousteau, Ernest Hemingway, Léopold Sédar Senghor, James D. Nation… mais ceux qui reviennent le plus souvent sont le Chef indien Seattle et Antoine de Saint-Exupéry.

Chef Seattle vs Antoine de Saint-Exupéry ?
Selon Raymond Leduc, « de toute manière, Emmanuelle Lionnet de la Fondation Antoine de Saint-Exupéry […] me confie que l’opinion générale attribue systématiquement cette phrase à Saint-Exupéry. Or… elle n’est pas de lui. En effet, ce proverbe est un proverbe africain. Je ne peux cependant pas vous en dire l’origine géographique exacte, si ce n’est qu’il vient d’Afrique de l’ouest. »

Une notion universelle?
Il termine judicieusement l’article en se posant la question si cette recherche ne sera pas vaine (à en croire Sylvie Faucheux, actuellement présidente de la fondation Fondaterra, un acteur incontournable de la recherche en matière de développement durable) : « You can find similar expressions in oral tradition and popular discourse of a great variety of tribal peoples, through central Africa, North America to Polynesia. So I suspect that a search for the exact citation may be chimerical. The ghost in the Machine. »

Traduction: Vous pouvez trouver des expressions similaires dans une grande variété de peuples tribales […] en Afrique centrale, Amérique du Nord jusqu’ à la Polynésie […] Je suspecte qu’une recherche de la citation exacte pourrait être chimérique.

Bref, qui en est l’auteur? Ce n’est peut être pas le plus important. C’est une notion universelle, partagée par tous les peuples et qui s’est traduit de manière différente rapporté de manière différente par différents individus.

Peut être pourrions nous simplement dire concernant la source de cette citation: proverbe ancestrale. A méditer 🙂

Les fondateurs de Tout allant vert

5 thoughts on “Citation du développement durable: Chef Seattle ou Antoine de Saint-Exupéry?

  1. titre : a votre convenance … 29 11 2006 20h48

    Je trouve depuis trés longtemps, que l’on adresse et accorde, a A. De Saint Exupery, infiniment trop d’éloges et de talent! idem pour ce qui concerne le  » pilote  » … sa gloire militaire provient a 99% de ses camarades, sur les piéds desquels il marchait ! car Saint Exupery adorait beaucoup : Saint Exupery ! c’était un excellent psychologue , un bon rédacteur mais c’est tout ! surement pas un génie ; et puis le coté mercantile des héritiers laisse pantois : ici allusion a tous les droits sur tous les produits dérivés…voir Japon !
    Bref : Seattle était un homme !
    merci

  2. Difficile de dire que la citation est du chef Seattle en tout cas : il n’existe aucune transcription authentique de ses propos ! Le texte de son fameux discours qui circule sur la toile est un texte des années 1970, certes superbe, mais sorti de l’imagination d’un écrivain contemporain…

  3. Je prefere nuancer cette maxime:la terre est une rencontre,permit par nos parents,elle nous oblige!..
    -Quand a son contenu,dans sa finalite’:
    – Le pret a nos enfants …/…
    -:(puisse l’enfant paraitre!../…?)
    J-L H .

Répondre à Jean-luc hamon. Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *